1978
Le tour de la
Gaspésie
par Yvon Blais

 

  

Je me souviens que contrairement à mon frère et à ma soeur, tous deux plus âgés que moi, j'étais forcé d'accompagner mes parents lors de ce voyage d'été «tour de la Gaspésie 1978». À cet effet, mon père avait loué une mini roulotte Boler tirée par son Chevrolet Caprice Classic rouge.
  
Gaspsie_camping_1978.jpg
  
Pas besoin de vous dire que pour le jeune ado de 14 ans que j'étais, cela ne représentait pas un évènement très heureux d'accompagner seul ses parents et je dois avouer que j'y étais allé pas mal à reculons. Ma mère avait beaucoup insisté à cet effet, elle disait que j'étais trop jeune pour rester sans surveillance à la maison. Mais elle savait surtout que l'on se chicanerait les trois jeunes laissés seuls à la maison. Il faut dire aussi que c'était son choix la Gaspésie, elle était complètement fascinée par les paysages de bord de mer. Elle avait en tête de s'acheter des cages à homard usagées afin de les mettre sur le terrain de notre chalet au Lac bleu dans Portneuf.
  
Gaspsie_quai_1978.jpg
  
Elle demandait à mon père de s'arrêter à chaque quai et chaque boutique de souvenirs en route. Et Dieu sait qu'il y en avait plusieurs! Ma mère fixait longuement les bateaux des pêcheurs accostés à un quai. Elle demandait à mon père de prendre des photos. Je me souviens de la forte odeur de poisson lorsque les marins vidaient la morue fraîche à l'aide de couteaux très coupants pour ensuite les vendre aux clients qui les attendaient sur les quais.
  
Gaspsie_pcheurs_1978.jpg
  
Constatant mon air abattu, maman avait demandé si je pouvais pêcher aussi sur le quai. Mon père s'était informé à un vieil homme qui lui avait confirmé que le quai était ouvert à tous. Mon père m'avait donc acheté sous la contrainte de ma mère une canne à pêche à la morue chez Canadian Tire. Malheureusement, en débarquant de l'auto j'étais trop pressé de pêcher et j'avais cassé la canne à pêche en deux coincée qu'elle était dans la portière de l'auto. Encore aujourd'hui, cet évènement est classé dans le top trois des moments où j'ai eu l'air le plus fou! Mon père m'avait à peine réprimandé et avait réussi à m'emprunter la canne du vieux monsieur avec le chapeau et j'avais pêché quelques grosses morues de plus de quatre livres que nous avions laissées au vieil homme... Ma mère était très fière de son garçon.
  
Gaspesie_poissons_1978.jpg
  
La visite au rocher Percé a été certes le clou du voyage... Nous avons attendu la marée basse pour pouvoir y aller à la marche ma mère et moi. J'étais impressionné de voir combien il y avait des fientes d'oiseaux partout et comment c'était dégoutant.
  
Gaspsie_Diane_et_Yvon_1978.jpg
  
Je ne me souviens pas de grand-chose du camping sinon qu'on était très à l'étroit dans cette toute petite roulotte et qu'il y avait eu de la pluie tout au long du voyage. Je me souviens qu'on avait écourté celui-ci d'un jour à ma grande joie et étions retourné à la maison avec deux cages à homard usagées dégoutantes et qui sentaient très mauvais. À la grande satisfaction de ma mère, il n'y avait pas eu aucune chicane à la maison!
  

 
 
Yvon Blais, 26 juin 2012

  

  

  

  © 2008-2019 Richard Blais canadian_flag_40x20.gif
Crédit photo obligatoire www.mauriceblais.ca