Ses sports qu'il a pratiqué
  

Le hochey - Le softball - Le vélo - La Raquette

 

  

  

Le Hockey

   

Mon père me racontait que l'hiver, lorsqu'il était jeune, après l'école, il se dépêchait d'aller se changer pour pouvoir jouer au hockey. C'était une vraie passion. Souvent, il devait aider à déblayer la patinoire avant de commencer la partie.

Cliquez sur les photographies pour agrandir

  
1941_01_Hockey_200L.jpg

Hockey avec le frère Antonio
1941

 

 

1941_02_Hockey_200L.jpg

Hockey avec le frère Antonio
1941

 

 

1944_Hockey_1_160H.jpg

Club de hockey 1944 
Équipe du restaurant Marcotte

   
200L1944_restaurant_Marcotte.jpg
Club de hockey 1944
Équipe du restaurant Marcotte

  
200L1945_03_20_Hockey.jpg

Club de hockey 1945
Équipe du restaurant Marcotte

       
200L1946_Hockey01.jpg
Club de hockey 1946
       
200L1947_Hockey.jpg

Club de hockey 1947
Équipe W. Laberge
Championnat intermédiaire B

     
Retour vers le haut

  

Le softball

  

 200L1945_Softball.jpg  Club de softball 1945
Équipe de l'Abattoir Coop-Fédérée
   
Retour vers le haut

  

Le vélo

  

1946_Maurice_vlo_160H.jpg Maurice à vélo pour aller travailler
1946
   

Mon père nous contait que lorsqu'il était jeune son moyen de transport principal était le vélo. Il adorait ça et en prenait grand soin. Cependant, durant la période où il a élevé sa famille, je ne me rappelle pas l'avoir vu à vélo. Il n'avait pas de temps pour ce loisir.

À sa retraite, au début des années 90, il a repris cette activité pour garder la forme. Il a commencé par s'acheter un vélo de montagne, un Giant Sedona ATX. 

En 1999, le chemin de fer de la Quebec and Lake St-John Railway, est converti et aménagé en piste cyclable à deux voies asphaltées de 22 Km, le Corridor des Cheminots. C'est alors qu'il s'achète un nouveau vélo, un Bonelli Lite II.
  

2007_0616_gilet_lg_500L.jpg
Petit cadeau pour la fête des pères en 2007
   

Au printemps 2006, Maurice délia les cordons de sa bourse pour s’acheter un magnifique vélo de route de marque Giant, modèle OCR3, chez le détaillant Gagné Vélo Ski de Charlesbourg (fermé en 2010). Il pédala avec vigueur toute la saison sur le Corridor des cheminots. Cette piste de la Route verte et du Sentier transcanadien, traverse plusieurs arrondissements de la Ville de Québec, de Limoilou en direction de la ville de Shannon.

Maurice adorait faire du vélo pour se mettre en forme quoiqu’il subît régulièrement des blessures mineures lors de chutes, ce qui le mettait souvent hors de lui. Son vélo était équipé de pédales automatiques qui lui permettaient de clipper solidement ses chaussures sur celles-ci, pour une optimisation de la puissance.

Cependant si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de système vous allez rapidement collectionner les bleus et les marques au visage. Imaginez Maurice au guidon de son vélo flambant neuf et vêtu d’un dossard et d’un cuissard modes au couleur du Canada, qui a les pieds bien verrouillés à ses pédales, lors d’un arrêt, ses souliers refusant de quitter les pédales. Cela provoquait inévitablement une chute à basse vitesse devant les autres cyclistes, piétons et amateurs de patins à roues alignées tous des témoins médusés de l’évènement. Une chute fortuite entraînant égratignures aux genoux et bleus au corps mais surtout très douloureuse pour son amour-propre…
 
 
 
Yvon et Richard Blais, février 2019

   
Retour vers le haut

  

La raquette

  

Raquette_fin70_pancarte_301L.jpg Mon père a toujours été un adepte de la raquette à neige. Durant les années 70, nous l'avons souvent vu chausser ses mocassins et ses raquettes de babiche pour faire des randonnées.

  
Dans ce temps-là, les raquettes s'attachaient aux pieds avec de la mèche à lampe (sorte de corde plate, large et mince). Nous devions refaire souvent les noeuds parce qu'ils se détachaient. Pour les plus jeunes, c'est mon père qui devait les refaire. Parfois il démontrait son impatience par quelques mots que nous ne pouvions répéter.
  

Raquette_fin70_cabane_301L.jpg Son endroit de prédilection pour faire des randonnées avec ma mère était au
Camp Mercier. Durant le parcours, ils s'arrêtaient dans une petite cabane pour se réchauffer et manger un peu.
   
Raquette_fin70_Diane_251L.jpg
Diane
Raquette_fin70_Maurice_251L.jpg
Maurice
Photos prises à la fin des années 70
   

Quelques années plus tard, Yvon se souvient qu'au Camp Mercier, on apportait un lunch et on arrêtait dîner au refuge "La Pie" pendant le parcourt sur le sentier.

Carte du sentier

Raquette_refuge_La_Pie_2007_250L.jpg
Refuge «La Pie»
Cliquez pour agrandir

Il allait aussi assez souvent en raquette à la Vallée de la Jacques-Cartier et à Duchesnay

 

Fév. 2006 au Camp Mercier

Raquette_2006_02_500L.jpg
Maurice, Kevin, Richard et Juliane
 
Raquette_2006_02b_500L.jpg
Yvon, Juliane, Kevin et Maurice

 

Fév. 2007 au Camp Mercier

Raquette_2007_02_400L.jpg
Maurice

  

 Retour vers le haut

Richard et Yvon Blais, mars 2019

  

  

  

  © 2008-2019 Richard Blais canadian_flag_40x20.gif
Crédit photo obligatoire www.mauriceblais.ca