La musique
  
  

Cliquer sur les images pour agrandir
1940_chorale_journal_500L.jpg
  Chorale de 1940 devant la chapelle Notre-Dame-de-Recouvrance
 
Dès l'âge de 12 ans, mon père a été initié à la musique en faisant partie de la chorale de la paroisse de Notre-Dame-de-Recouvrance.
  
Le curé Alfred Côté était très fier de sa chorale. Nous le voyons sur les deux photographies de 1940 et 1941. Aussi Fernand, le frère de Maurice, faisait partie de ces chorales. 1941_06_chorale_200L.jpg
  Chorale de 1941
   
  
  
Richard Blais, février 2019
 
 

 

Maurice Blais : Ses goûts musicaux dans les années 70-80

On ne peut pas avoir passé deux décennies avec mon père et ignorer ses goûts musicaux. En fait, mon père n’avait pas de formation musicale et ses goûts étaient plutôt variés.

 

Le Classique

Ses goûts classiques se composaient principalement de l’orchestre de James Last, contemporain de Maurice, compositeur et chef d’orchestre allemand, d’un style « easy listening ». Avec son orchestre, James Last reprend tous les grands succès, plusieurs mélodies classiques, polkas, valses et airs de Noëls.

 

Populaire

Ses goûts populaires se composaient presqu’uniquement de la chanson francophone. Il parlait en grand bien des auteurs-compositeurs-interprètes tels Charles Aznavour ou de chanteurs comme Tino Rossi. Maurice avait fait partie d’une chorale étant plus jeune, il se disait un ténor et pour passer de la parole à l’acte il nous chantait un bout de chanson de Luis Mariano:

Mexicoooooooo… Mexiiiiiiiiiiiicooooooo.

On entendait souvent mon père décrier les chanteurs québécois tels Jean Lapointe « Il n’a pas de voix » ou Claude Dubois « Il ne chante pas, il crie ».

Ses chansons francophones préférées:

Hier encore

La bohême

 

Folklore

Dans le temps du jour de l’an, c’est avec une grande joie qu’il passait à la salle de jeux au sous-sol et sortait sa « musique à bouche ». Bien que cela pouvait nous paraître déroutant au début, il arrivait avec son harmonica grand format à sortir des sons amusants tout en ayant juste assez de talent pour accompagner Denis Côté qui jouait sur la cassette 8 pistes très usée, bien insérée dans le « pick-up » brun.

  

Harmonica_Maurice_Blais_300L.jpg
Son harmonica M. Hohner
  

Le musicien Denis Côté, accordéoniste du folklore québécois était de loin son préféré dans le genre. Mon père soufflait et aspirait à s’en étouffer l’air de son précieux instrument en métal argenté, il passait de sons graves à gauche aux notes les plus aigües à droite, il faisait des harmonies au grand plaisir de son auditoire principalement constitué de mon frère, ma sœur et moi, ma mère Diane préférant ne pas être complice de cette pratique douteuse.

  

Denis Côté, album « Party des fêtes de chez nous » et « Le yâb' est aux vaches »

Verre de bière avec la cuisinière

Le reel de Sherbrooke

Polka à Ti-Père

  
  
  
Yvon Blais, février 2019

 

 

  

  

  

  © 2008-2019 Richard Blais canadian_flag_40x20.gif
Crédit photo obligatoire www.mauriceblais.ca